Comment devenir courtier immobilier ?

34

Faire votre conversion professionnelle dans le secteur immobilier peut être une très bonne idée car, avec ses 335 000 professionnels, c’est le 6ème secteur d’emploi en France et l’un des plus dynamiques. Dans ce secteur, la profession de courtier immobilier est relativement nouvelle et en plein essor, attirant de nombreux travailleurs indépendants motivés par des perspectives de revenus attrayantes.

Un courtier immobilier est un intermédiaire impliqué dans les transactions immobilières. Il est mandaté par ses clients — particuliers ou entreprises — de trouver le bien immobilier le mieux adapté à leurs besoins, les meilleures conditions d’achat et, parfois, le financement.

A découvrir également : Emprunter ou payer comptant en immobilier ?

Alors que la profession est attrayante, on ne s’invente pas du courtier immobilier du jour au lendemain. Pour en faire votre travail, voici les quelques étapes à suivre.

Évaluer les motivations et les capacités

Si les niveaux de rémunération peuvent être élevés — généralement dans l’ordre de 5 -7% du montant de la transaction – alors la profession de courtier immobilier est très exigeant et exige les qualités suivantes :

A lire en complément : Investir dans l’immobilier neuf : quelles sont les grandes étapes ?

  • Très bon sens organisationnel pour pouvoir gérer plusieurs fichiers à la fois, être en mesure d’explorer de nouveaux actifs tout en finalisant les dossiers et en recherchant de nouveaux clients ;
  • Très bonne synthèse et analyse pour estimer efficacement la valeur d’une propriété et son adéquation avec les besoins de ses clients, et être en mesure de négocier les conditions d’achat ;
  • Très bonnes qualités commerciales , ce qui ne signifie pas simplement avoir le « bagou » mais aussi inspirer confiance, être attentif aux attentes de ses clients, connaître très bien son domaine et être en mesure d’expliquer les ressorts clairement et avec précision ;
  • Être d’une grande disponibilité et réactivité car vos clients voudront pouvoir vous contacter à tout moment de la journée pour obtenir des informations ou connaître vos progrès ;
  • Très bonne gestion du stress capable de gérer à la fois les temps d’arrêt sans encaissements de trésorerie, les coups de « baiser » ainsi que les transactions impliquant des sommes importantes.

Si vous avez toutes ces qualités ou pensez pouvoir les acquérir rapidement, la profession de courtier immobilier est sans aucun doute pour vous !

Train

La profession de courtier immobilier est une profession réglementée . Elle est régie par la loi sur les hoquets du 2 janvier 1970, qui stipule, entre autres, que tout professionnel du secteur doit posséder une carte professionnelle qui ne peut être obtenue que par la formation ou la validation de l’expérience acquise.

formation des courtiers est la même que celle des agents immobiliers et met l’accent sur l’apprentissage des techniques de marketing , de vente , de finance ou d’assurance . Vous pouvez commencer dans la profession avec un Bac 2 spécialisé (BTS La Real Estate Professions) ou un Bac 3 de plus médecin généraliste (licence professionnelle dans les secteurs du commerce, de l’économie ou du droit). Les universités et les écoles privées offrent ce type de programme. Il est également possible de terminer une maîtrise en gestion immobilière à l’université.

S’ il est possible de travailler rapidement en tant que courtier indépendant, il est préférable de faire vos bras d’abord dans une agence immobilière, une société de courtage ou avec un courtier indépendant expérimenté.

Déclarer et assurer

Une fois votre diplôme en poche et avant de démarrer votre entreprise, il est essentiel de vous mettre en règle et de vous protéger, surtout si vous optez pour un statut de courtier indépendant. Dans ce cas, vous devez remplir une déclaration de début d’activité en tant que personne physique pour une profession professionnelle ou similaire (formulaire Cerfa PO PL) et demander votre carte professionnelle (Cerfa n°11555*03).

assurance responsabilité professionnelle L’ vous couvre dans le cas de litige — par exemple pour des défauts de construction non observés lors de la vente, ou des erreurs dans les négociations ou dans la rédaction des contrats. Cette assurance est obligatoire et indispensable compte tenu des montants encourus dans les transactions immobilières.

Enfin, avant de commencer à travailler pour un client, assurez-vous de signer un mandat de recherche , de préférence exclusif (en garantissant que vous êtes le seul courtier mandaté par votre client et en vous assurant ainsi de recevoir votre timbre) et en précisant toutes les conditions de collaboration et de rémunération.

Construisez votre réseau

Pour un courtier immobilier, construire un réseau de travail est peut-être l’opération la plus délicate parce que c’est elle qui déterminera la qualité et l’efficacité de son travail. Il est impératif que vous liez vos contacts avec tous les professionnels des transactions immobilières, c’est-à-dire les agences immobilières, les notaires et les banques. Ceux-ci vous permettront de rester à jour avec les dernières tendances du marché et ainsi trouver le meilleures offres pour vos clients.

Songez également à la syndicalisation ou rejoignez des réseaux de professionnels du courtage tels que la Fédération nationale des chasseurs immobiliers ou la Fédération française des chasseurs immobiliers.

Trouver des clients

La dernière étape pour débuter comme courtier immobilier consiste, bien sûr, à trouver des contrats et à trouver des clients. Commencez par communiquer avec votre réseau qui peut vous mettre en contact avec des clients ou des connaissances.

Ne négligez pas votre présence en ligne et, si possible, créez un blog ou une page Web bien organisée en votre nom, détaillant vos compétences et expériences et soulignant vos forces et motivations. Face à la puissance et à l’abondance des agences immobilières en ligne, un site personnel vous donnera visibilité et crédibilité pour attirer de nouveaux clients.

Enfin, prenez soin de vos clients. Dans le domaine de l’immobilier, le bouche à oreille fonctionne très bien, et dans les deux sens : si vous êtes bien, vous serez rapidement vous faire une excellente réputation et obtenir facilement de nouveaux mandats ; si vous décevez, il vous sera de plus en plus difficile de trouver de nouveaux clients.

Donc, si vous sentez une attaque pour suivre ces quelques étapes, n’hésitez plus et commencez à vous convertir en courtier immobilier !

Trouvez votre formation immobilière

Formation immobilière

Avec Ecole Chez Soi

  • À distance
  • Employé salarié • Chercheur d’emploi • Entreprise • Étudiant
  • Graduateurremboursé

vous pourriez aussi aimer