Quelle différence entre immobilisation corporelle et incorporelle ? ?

28

immobilisations (corporelles et incorporelles) Les en comptabilité comprennent tous les actifs détenus par l’entreprise qui seront utilisés à long terme, c’est-à-dire au-delà d’un exercice comptable. Plus précisément, ce sont les différents biens dont l’entrepreneur aura besoin dans le cadre de son entreprise.

Toutefois, pour qu’une dépense soit considérée comme une immobilisation, elle doit être clairement identifiable, avoir une valeur positive et un potentiel économique pour l’entreprise.

A voir aussi : De bonnes raisons pour créer une vidéo pour votre entreprise

Ces formes d’investissement se répartissent en trois catégories selon leur nature : les actifs financiers , corporels et incorporels. En règle générale, les immobilisations ont une valeur importante. Ils ont donc besoin d’un financement approprié.

Immobilisations incorporelles

Les actifs incorporels sont des actifs non essentiels de la substance monétaire et matérielle exempte d’un établissement. Autrement dit, il s’agit de dépenses de services qui seront engagées par la compagnie dans le cadre de ses activités.

A lire en complément : Comment comptabiliser une immobilisation corporelle ?

Les actifs incorporels peuvent prendre plusieurs formes en fonction de l’entreprise et de son activité. Ils comprennent, entre autres, les actifs commerciaux, les brevets, les marques de commerce, les logiciels, les dossiers clients, les coûts de recherche et de développement, les honoraires de notaire, etc.

D’ autres dépenses telles que les titres de participation et les dettes connexes, les prêts aux entreprises, les dépôts de garantie, les obligations, les frais d’inscription au registre du commerce, les frais d’installation, etc., sont également inclus dans cette catégorie.

Ce type d’investissement à long terme diffère des actifs fixes financiers par sa nature non monétaires. Pour cette raison, il est parfois difficile de reconnaître et d’évaluer avec précision. Pourtant, l’entrepreneur doit penser dès le début de l’amortissement de ces dépenses, pour éviter tout souci avec sa banque ou ses investisseurs.

Une bonne gestion exige une évaluation précise des divers actifs incorporels de l’entreprise, bien au-delà des coûts de démarrage de l’entreprise. Cette opération complexe prend souvent du temps et nécessite l’intervention d’un professionnel. Le service de compte en ligne de Raxonati facilite grandement cet exercice dès les premières années.

Immobilisations corporelles

Contrairement aux immobilisations incorporelles, cette catégorie comprend les actifs physiques utilisés par l’entreprise dans le cadre de ses activités. Ils peuvent également être loués à des tiers ou employés dans la gestion interne de l’établissement.

Les immobilisations corporelles sont subdivisées en différentes catégories majeures, y compris les terrains, les installations, les constructions, les bâtiments, les meubles, les machines, les gros outils, le matériel informatique, le parc automobile…

Il est très important que toutes ces dépenses soient évaluées aussi précisément que possible afin d’éviter de dépasser le budget prévu. Pendant le démarrage d’une activité, des erreurs découlent souvent d’éléments tels que les coûts d’installation du parc informatique et des réseaux de télécommunications. En effet, l’entrepreneur tend parfois à se concentrer sur les dépenses liées à l’achat d’équipement et d’ignorer les détails concernant leur installation ou leur mise en service. Il en va de même pour les outils spécialisés, voire les véhicules.

Le cabinet d’experts-comptables en ligne Raxonati offre son expertise pour aider les entrepreneurs dans l’évaluation et la gestion de leurs différentes immobilisations . De plus, notre équipe peut aider les jeunes tournages de plusieurs façons lors de leurs premiers exercices comptables.

vous pourriez aussi aimer