Quelle est la règle générale du stationnement au Maroc ?

Depuis quelques années, le taux d’incivisme routier dans la ville de Casablanca a augmenté. La situation est si inquiétante qu’il devient plus qu’important de s’interroger sur la règle de stationnement au Maroc. Cette présentation vous apporte la réponse concrète à ce sujet.

La règle de stationnement au Maroc : un principe qui varie en fonction des milieux

Pour s’arrêter ou s’immobiliser avec sa voiture au Maroc, les différentes prescriptions qui encadrent les manœuvres varient selon que vous soyez dans une agglomération ou en dehors de celle-ci. Elles concernent prioritairement la distance que vous devez respecter à l’approche d’une intersection.

A lire en complément : Quel avocat pour son divorce à Marseille ?

Dans les agglomérations, la première règle du Code prévoit que le conducteur doit stationner à une distance supérieure à 12 mètres lorsqu’il aborde une intersection.

Cette dernière doit être munie d’une signalisation. À l’approche de l’intersection, la présence d’un passage à niveau pour une voie ferrée ou un Tramway est également une configuration routière qui peut amener le conducteur à stationner. En l’absence de signalisation, le conducteur doit stationner à une distance supérieure à 5 mètres de l’intersection.

Lire également : La pizza maison surgelée, c'est facile et rapide

Hors agglomération, les conditions changent un peu. La règle s’applique surtout en cas de croisement. Ainsi, le conducteur ne peut stationner que s’il existe une distance supérieure à 12 mètres en lui et un croisement ou une voie ferrée.

La règle de stationnement au Maroc : comparaison avec la France

S’il existe une règle de stationnement au Maroc, en France, il existe des règles de stationnement. Ces dernières sont applicables selon que vous conduisez sur une rue avec ou sans signalisation.

Sur une rue avec signalisation, en agglomération, il est possible de stationner sur un emplacement réservé tant que la zone concernée n’est pas destinée à un autre usager. Le stationnement peut aussi se faire du côté droit, dans le sens de la circulation, lorsqu’il s’agit d’une rue à double sens. Lorsque la rue est en sens unique, il est possible de stationner soit à gauche, soit à droit. Bien entendu d’autres configurations existent.

Pour s’immobiliser hors agglomération dans une rue, il est possible de le faire sur le bas-côté à droite. Si le côté droit n’offre pas assez d’espace pour garer, le conducteur peut opter pour la gauche.

Lorsqu’il n’y a pas de signalisation dans une rue, le Code marocain prévoit plusieurs situations où le stationnement est prohibé. Il en est ainsi en cas d’occupation d’espace réservé à d’autres usagers, en cas de mauvaise visibilité ou éclairage, de garage sur une bande d’arrêt d’urgence, etc.

Quels sont les différents types d’immobilisation routière au Maroc ?

règle générale du stationnement au Maroc

Dans une circulation marocaine, le conducteur du véhicule peut se garer de différentes manières.

La règle de stationnement au Maroc admet le garage en bataille. Ici, les voitures sont perpendiculaires au trottoir. Des lignes de démarcation permettent d’identifier les espaces réservés à chaque conducteur. Cette opération est facile à faire parce qu’elle n’exige aucune manœuvre importante.

Le garage oblique ou en épi est plus difficile à représenter. Selon la ligne de démarcation, il peut se faire en marche avant ou en marche arrière. Ici, les voitures se positionnent l’une au côté de l’autre de façon oblique.

Le stationnement en créneau l’un des plus faciles à effectuer surtout lorsque les lignes sont tracées du côté du conducteur. Ce type d’immobilisation consiste à poser la voiture de façon parallèle au trottoir.

Maroc : l’importance des panneaux et panonceaux de circulation

Pour appliquer la règle de stationnement de stationnement au Maroc, la maîtrise des panneaux, panonceaux et lignes est importante.

En ce qui concerne l’arrêt spécifiquement, il existe plusieurs panneaux d’interdictions. En général, ces derniers traduisent le nombre de jours autoriser à stationner en un point, l’autorisation ou l’acceptation de l’action de stationner ou s’arrêter, etc.

Les panonceaux quant à eux, permettent d’adopter une attitude routière légale après prise de connaissance de la règle de stationnement au Maroc énoncée par un panneau.

Pour comprendre les différences nuances de ces outils de signalisations, vous pouvez suivre en ligne les cours sur la circulation internationale. Il est également possible d’envisager un permis de conduire international.

vous pourriez aussi aimer