Comment lire sa carte grise ?

19

De son nouveau nom, certificat d’immatriculation, la carte grise comporte de nombreuses mentions. Du type de voiture, en passant par la puissance fiscale du moteur, le numéro d’immatriculation, pour finir par le nombre de places, il est très facile de vous perdre. Le présent article vous donne les informations nécessaires pour lire et comprendre les mentions inscrites sur votre carte grise. 

Description de la carte grise

La carte grise est un document important pour vous et votre véhicule. Il permet, non seulement, l’identification du véhicule, mais également celle du propriétaire de ce dernier. Il présente à sa surface des mentions faites de chiffres et de lettres. Celles-ci sont faites suivant une codification stricte qui répertorie toutes les caractéristiques d’un véhicule. Elles permettent également de l’identifier rapidement.

A découvrir également : Clavel : le meilleur garage à tout faire dans le secteur automobile

Le certificat d’immatriculation est obligatoire pour tout type d’engins. Il l’est selon que l’engin soit motorisé, circulant sur la voie publique, ou un véhicule deux-roues (motos, cyclos et scooters) un quad, un camion, un tracteur…

Lecture des mentions sur la carte.

Ce document est d’une teinte gris orangé de 125mm × 254mm. Il dispose d’un hologramme de sécurité et une zone de lecture optique. Il se subdivise en trois volets dont un coupon détachable en partie basse, servant en cas de vente du véhicule ou lors d’une demande de duplicata.

Lire également : Les constructeurs automobiles dévoilent leurs derniers bolides

Premier volet

Une explication de chaque mention de ce volet est la suivante :

  • A : Numéro d’immatriculation
  • B : Date de première mise en circulation
  • C.1 : Identité du titulaire du certificat d’immatriculation    
  • C.3 : informations sur la personne pouvant disposer du véhicule (propriétaire ou autre)
  • C.4.1 : Précision sur le propriétaire et le détenteur de la carte 
  • D.1 : Marque du véhicule
  • D.2 : Modèle ou version spécifique du véhicule
  • D.2.1 : Code d’identification national

Deuxième volet

Le deuxième volet quant à lui se fait comprendre de la manière suivante :

  • D.3 : Dénomination commerciale
  • E : Code VIN
  • F.1, F.2, F.3 : Masse en charge maximale techniquement admissible, admissible par le véhicule en service, admissible de l’ensemble en service 
  • G : Masse du véhicule en service avec carrosserie et dispositif d’attelage 
  • G.1 : Poids à vide national
  • J : Catégorie du véhicule selon les normes européennes 
  • J.1, J.2, J.3 : Genre du véhicule et type de carrosserie
  • K : Numéro de réception par type 
  • P.1 : Cylindrée en cm3
  • P.2 : Puissance nette maximale
  • P.3 : Type de carburant ou d’énergie
  • P.6 : Puissance administrative nationale
  • Q : Rapport puissance/masse en kW/kg
  • S.1, S.2: Nombre de places assises et debout
  • U.1 : Niveau sonore à l’arrêt en dB
  • U.2 : Vitesse de rotation du moteur
  • V.7, V.9 : taux de CO2 et classe environnementale
  • X.1 : Date du prochain contrôle technique à la date de délivrance du certificat d’immatriculation
  • Y.1, Y.2, Y.3, Y.4, Y.5 : Montant de la taxe proportionnelle régionale, additionnelle parafiscale, additionnelle CO² ou de l’écotaxe, pour gestion du certificat d’immatriculation, pour acheminement du certificat d’immatriculation
  • Y.6 : Montant total de la taxe à payer
  • Z.1, Z.2, Z.3 : mentions liées à l’usage du véhicule et des paramètres techniques

Troisième volet

Il s’agit du coupon détachable. Il retrace certaines informations au recto du document. Il s’agit notamment de la marque le numéro en immatriculation…. Il s’utilise en cas de revente du véhicule.

vous pourriez aussi aimer