Crédit renouvelable : zoom sur les modalités de résiliation et les alternatives possibles

Également connu sous le nom de « crédit revolving », le crédit renouvelable est une forme de crédit à la consommation et répond donc globalement aux mêmes règles que celui-ci. En optant pour ce type de prêt, l’emprunteur va disposer d’une réserve d’argent qu’il peut utiliser intégralement ou en partie pour effectuer des achats en une ou plusieurs fois, et ce, dans la limite d’un montant maximum autorisé. Le financement est renouvelable au fur et à mesure des remboursements de l’emprunt.

Cette flexibilité financière apparente qu’offre le crédit permanent le rend particulièrement attractif aux yeux des consommateurs. Ces derniers pouvant accéder à des fonds en fonction de leurs besoins, l’idée de souscrire une telle offre peut s’avérer particulièrement séduisante. Cependant, si l’emprunt peut être d’une très grande aide, il constitue également un engagement financier. La question cruciale concernant la résiliation ou la reconsidération du prêt revolving revient souvent auprès des emprunteurs.
Dans cet article, nous avons décidé de nous pencher sur le sujet en passant en revue les modalités de résiliation et les alternatives disponibles pour ceux qui souhaitent revoir ou mettre fin à leur crédit renouvelable.

A découvrir également : L'impact des dernières avancées technologiques sur l'industrie bancaire : quelles conséquences à prévoir ?

Résilier son crédit renouvelable ? Les autres solutions disponibles

Plutôt que de résilier le crédit renouvelable, il existe des alternatives à explorer, offrant des solutions plus souples pour s’adapter aux changements de situation. Parmi ces solutions alternatives à la résiliation, vous avez :

La suspension de crédit

La suspension de crédit est une option permettant de mettre temporairement en pause leur utilisation du prêt renouvelable, et donc les remboursements. Les avances d’argent sont ainsi gelées pendant une période déterminée. Cette solution offre un soulagement financier temporaire sans pour autant entraîner la résiliation formelle du contrat.

Lire également : Les nouvelles perspectives du marché financier à saisir dès maintenant

La réduction du montant disponible

Une autre alternative à l’annulation de l’emprunt consiste à réduire le montant disponible sur la réserve d’argent. Le financement étant limité, cela permet à l’emprunteur de mieux contrôler ses dépenses, et donc d’éviter une utilisation excessive de l’emprunt tout en maintenant le compte ouvert.

La pause mensualité

Certaines institutions et établissements financiers offrent la possibilité de faire une pause dans le remboursement des mensualités. En d’autres termes, les paiements mensuels seront suspendus afin d’alléger la pression financière pendant une période définie. Cette alternative est possible dès lors que le contrat de prêt a plus de 3 mois, et ce, sous réserve du bon fonctionnement du crédit. Il convient de préciser qu’une telle démarche peut entraîner des coûts supplémentaires à long terme.

Crédit renouvelable : les conditions de résiliation

La résiliation d’un crédit renouvelable n’est pas toujours une démarche simple. Plusieurs conditions doivent, en effet, être remplies pour pouvoir mettre fin à ce type de contrat. Généralement, l’emprunteur peut résilier son crédit renouvelable à tout moment sans pénalité (article L.312-73 du Code la consommation). Toutefois, une telle décision implique qu’il lui faudra rembourser les sommes restant dues. Le prêteur est tenu de proposer un échelonnement du paiement. En fonction des clauses spécifiques du contrat, cette opération peut engendrer des frais.

vous pourriez aussi aimer