Les métiers de la banque : pourquoi s’y former ?

12

Étant un domaine assez concurrentiel, le secteur bancaire a généralement vu ses métiers évoluer. Ainsi, le digital est venu bouleverser la profession qui doit aujourd’hui s’adapter à des évolutions pratiques. Financiers, commerciaux, analystes de données, spécialiste de la sécurité… Ce sont des profils qui sont désormais très recherchés et de nouveaux débouchés se présentent de plus en plus. Les métiers de la banque : pourquoi s’y former ?

Des métiers variés et différents

Travailler dans le secteur de la banque permet d’intégrer un vaste ensemble de métiers. La banque regroupe à elle seule de nombreux postes. Il y a le chargé de la clientèle professionnelle ou particulière, le conseiller en opération et produits financiers, et même le chargé d’accueil. Il y a également le back-office qui comprend les opérations liées à la gestion. Ces opérations sont généralement sans contact avec le client. Les spécialistes du Back Office sont très demandés. On peut citer comme spécialiste du back-office :

A lire en complément : Quelles informations trouve-t-on sur les blogs de cours des cryptomonnaies ?

  • l’informaticien ;
  • le chargé de qualité ;
  • le spécialiste des opérations bancaires…

Il ne faut pas oublier les fonctions supports qui sont liées au risque, au contrôle de la gestion, aux ressources humaines ou encore à la fiscalité. Face à tout ce besoin en ressources humaines, c’est peut-être le moment de faire un master pour se former aux métiers de la banque et de l’assurance.

Un recrutement constant et important

Bien que le domaine de la banque soit cyclique, c’est un secteur qui propose chaque fois des dizaines de milliers d’offres d’emploi. Ceci, à cause des nombreuses agences bancaires de détail, dont les entreprises comme Crédit Agricole, Société Générale… Certains spécialistes pensent également que les fonctions les plus demandées concernent les métiers de la relation commerciale.

A lire en complément : Quelle pièce d'argent pour investir ?

La banque de détail est actuellement en pleine mutation à cause d’internet. La digitalisation permanente et croissante du métier ainsi que l’arrivée de l’intelligence artificielle décharge certains professionnels de leurs tâches répétitives qui sont sans valeur ajoutée.

Cela fait que ces derniers se tournent désormais vers des missions beaucoup plus complexes et un peu plus valorisantes. L’autre fonction qui aujourd’hui est en plein essor concerne la gestion du risque, la réglementation dans le secteur bancaire ainsi que tout le côté juridique.

De nombreuses évolutions possibles en termes d’études

À la différence des autres domaines d’activités, les employés du secteur de la banque restent fidèles à leurs vocations. C’est pour cela que l’on peut tout à fait y envisager une belle carrière sur le long terme. À cet effet, remarquez que le monde financier consacre aujourd’hui 4,5 % de sa masse salariale à la formation de type continue. Pendant ce temps, les autres secteurs y consacrent à peine 2 ou 3 % de leurs économies.

Il existe même des établissements bancaires qui investissent jusqu’à 7 % de leurs bénéfices dans le développement des compétences de leurs salariés. De plus, lorsqu’on se tient aux derniers chiffres que ressort l’observatoire des métiers de la banque, on constate que 95 % des effectifs de la banque suivent au moins un programme de formation par an. On peut donc dire dans ce cas de figure que chaque collaborateur bénéficie d’une moyenne de 26,5 h de formation par an.

Des salaires ainsi que des avantages intéressants

En considérant les divers bonus, le salaire ainsi que les autres avantages, on peut aisément dire que le secteur des finances est l’un des secteurs qui rémunèrent le plus. Les ingénieurs se retrouvent par exemple, avec des salaires qui vont de 50 000 à 70 000 euros dès leur sortie d’école.

vous pourriez aussi aimer